Mot d’une concierge de la pensée : le rappel ou la rupture · 6. Ou la rupture

.

Mot d’une concierge de la pensée : le rappel ou la rupture

1. Sur le paillasson

2. Balayer notre colère, astiquer notre ton

3. Notre mauvais vocabulaire

4. Vos bonnes intentions et opinions blessées

5. Paie ton balai et fais ta besogne

6. Ou la rupture

.

Et maintenant la rupture, en une partie.

TADAM !

Brett Bailey, Metteur en scène de Exhibit, qui pose sur le lieu de la manifestation de la veille réprimée avec grande violence par les CRS.

(Brett Bailey, Metteur en scène de Exhibit, qui pose sur le lieu de la manifestation de la veille réprimée avec grande violence par les CRS. )

Je n’ai plus rien à dire, plus rien à répéter, alors :

« Je suis fatiguée de me faire manger. Ce temps est bel et bien révolu.

J’ai envie de parler à tous ces gens qui se prétendent nos alliés et qui, dès qu’il y a un désaccord, s’empressent de nous jeter les pires anathèmes, les pires termes, nous traitent de tous les noms. J’ai entendu “extrémistes”, j’ai entendu qu’on était “semblables à la manif pour tous” (??!?), j’ai entendu ” vous avez le même discours que des anti-IVG”, j’ai entendu qu’on était “bêtes” j’ai entendu pleins de trucs.

Et comme le sujet, à savoir une expo qui à mon sens perpétue la déshumanisation des Noirs au travers de l’art, m’était FORT douloureux, ces critiques m’ont pas fait du bien.

[…]

Sachez-le : Ça m’a touché parce que la plupart d’entre ceux qui ont critiqué se prétendent être nos alliés. Mais il ne peut avoir aucune condescendance, aucun paternalisme dans nos alliances. Jamais. JAMAIS. Vous n’êtes pas nos pères, nos mères. On est pas vos fils ou vos filles. On parle sur un pied d’égalité, autant que faire se peut. N’est-ce pas ce à quoi on vise ?

Si c’est pas possible, alors ciao. »

Les bavardages de Kiyémis (2014), « On est pas vos enfants »

Je ne suis pas d’accord avec ce que je viens de faire. Donner du temps. Vous donner. Alors que j’aurais pu passer ce temps à nous donner. Ou juste à me donner plus de temps de sommeil (shit il est 2h57).

A vrai dire, comme beaucoup, je suis épuisée. Épuisée d’Exhibit B et de tout ce que cela rappelle de notre présent. Je suis épuisée de voir qu’on nous épuise. Parce qu’on n’a pas le choix. On doit répondre. On se relaie. Mais franchement, on n’aimerait se battre pour nous plutôt que se défendre contre vous. Vous faîtes partie du problème. Vous êtes un gros problème.

 

Fuck ma race.

 

PS : je ne suis pas raciste anti-blanc, je vais dormir avec un ami blanc les prochaines nuits, dans le respect.

 

Et maintenant j’appuie sur « publier » et je ne reviendrai plus là-dessus.

Advertisements

Une réflexion sur “Mot d’une concierge de la pensée : le rappel ou la rupture · 6. Ou la rupture”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s