Congolisation internationale à l’international

Post facebook du 10 mars 2016 à 22h30 suite à de bonnes surprises de la everyday life.

 » Je devais vous informer…
Je reviens du supermarché juste à côté de chez moi (parce qu’en Suède, ça ouvre jusque 22h, heureusement pour moi, malheureusement pour les employés) et j’ai encore eu la confirmation que le mouvement est international et bien plus swag que le grand remplacement annoncé par Zemmour et ses potes.
J’habite dans une banlieue de Linköping dite dangereuse. On ne sait pas trop pourquoi. Les gens sont peut-être de classe moins que moyenne ou les diasporas sont plus importantes. C’est paisible, avec des familles, des personnes âgées, des écoliers… Des canards un peu agressifs peut-être.‪#‎WildLife‬
J’ai plus de pain. Mon déjeuner (petit déjeuner pour les frenchies) est corrompu et il faut que je règle ça au plus vite, avant la fermeture du magasin. J’arrive à 21h40 piles.
Au rayon boulangerie/pâtisserie, une petite fille noire de 3-4 ans (qui parle autant et aussi fort que ça lui plaît >< Suède) avec son mini caddy me fait un énorme sourire et je lui répond avec un « hej » dont j’ai bien appris la prononciation. Sa maman juste à côté nous sourit et me parle en suédois mais je lui réponds en anglais que je ne comprends pas. Elle me demande alors en anglais qui a fait mes cheveux (ça c’est une discussion-première-approche de noires ❤ ) et je lui réponds en anglais que j’ai fait mes dreads moi-même il y a quelques années. Elle me répond « it’s really nice » et je lui réponds « thanks ! ».
Elle s’éloigne avec sa fille et plus loin dans les rayons je l’entends chantonner très faiblement « Ekoti te… ». Je la regarde. Elle me regarde. Elle me parle en français-lingala, je lui réponds en français-swahili (de ce que je peux dire). La connexion est faite. On passe notre chemin.
(pour les incultes, il s’agit de la chanson « Selfie » de Koffi Olomide aka un des derniers signes fatals d’appartenance congolaise).
Le pain que j’aime est en rupture de stock. EPIC FAIL. J’en prends un autre. Déception infinie.
En arrivant à la caisse, on m’appelle depuis la Belgique. Je réponds brièvement pour proposer de poursuivre plus tard sur Skype, en français. L’homme noir, la cinquantaine, devant moi dans la file a genre 5 exemplaires du pain que je kiffe. Ça c’est un papa. Ça me fait sourire. Je souris encore plus quand je remarque ses chaussures classe. La sapologie ne prend pas congé. Une fois qu’il a déposé tous ses articles sur le tapis, il pose la règle de séparation et me dit en français « À ton tour yaya ». CONFIRMATION. Deuxième connexion en moins de 10 minutes. Dans ma petite banlieue paumée. A Linköping. En Suède. À presque 22h. Improbabilité. Rentabilité.
Là où je veux en venir…
Mon frère, ma soeur, en vérité je te le dis :
LA ‪#‎CONGOLISATION‬ INTERNATIONALE EST UNE RÉALITÉ ET ELLE SE MANIFESTRA OÙ TU NE T’Y ATTENDRAS PAS.
(Ou alors c’est ma maman qui a envoyé des espions pour s’assurer que je mange à ma faim. Ce qui n’est pas impossible.)
Un message de Po B. K. Lomami « 

 

Congolisation Linköping 01

Et pour que le message de la congolisation internationale s’imprime dans vos petites têtes à tout jamais, ceci :

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s